Les Nombrils, T1 : Pour qui tu te prends ? de Maryse Dubuc et Marc Delaf

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Dupuis (2006)
48 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Jenny et Vicky sont les pires chipies que la Terre ait portées. Elles se prennent pour le nombril du monde et pour peu, elles le seraient vraiment. Avec leurs vêtements sexy, leur maquillage provocateur et leur coiffure toujours impeccable, partout où elles vont, les regards sont hypnotisés, la musique s’arrête. On ne voit et on n’entend plus qu’elles.
Et heureusement ! Parce que Jenny et Vicky sont prêtes à tout pour être le centre d’attraction. Leur amie, la trop grande Karine, l’apprend à ses dépens lorsqu’un certain Dan s’intéresse à elle. Jenny et Vicky ne sont pas du genre à accepter la compétition !

Les Nombrils est une série de bandes-dessinées qui fait fureur auprès des jeunes adolescentes. Un succès qu’on aurait du mal à imaginer d’un regard extérieur sans avoir lu une seule de ces planches savoureuses car le pitch est des plus cynique. En effet, Karine, trop grande, trop « moche » et totalement larguée sur la mode, est l’amie mais aussi la bouc-émissaire de ces deux (fausses) amies : Jenny et Vicky. Lorsque ces dernières s’aperçoivent que Dan s’intéresse à Karine, elle décide d’empêcher cet amour qui pourrait ruiner leur « belle » amitié. Jenny et Vicky, les deux pimbêches, forment un duo de casses-pieds qui pourtant nous font rire à chaque nouvelle planche et sont le pilier de cette BD.
Car c’est bien là la magie de la bande-dessinée Les Nombrils : nous faire rire avec une situation qui dans la vraie vie serait horrible. En effet, qui aimerait être à la place de Karine et devoir affronter les mauvais coups et les remarques mesquines de Jenny et Vicky au quotidien ? Qui aimerait les avoir pour meilleures copines ?
Mais dans Les Nombrils, ça passe comme une lettre à la poste et nos deux superficielles nous font rire tandis que Karine attire notre compassion. On adhère ainsi du début à la fin à cette bande-dessinée qui se moque de la superficialité, de la célébrité et des filles à la mode mais sans cervelle.
Les Nombrils est un feuilleton qui nous plonge avec délice dans un univers coloré où les visages, très expressifs comme les corps, suffisent parfois à faire l’humour de toute la planche.
En conclusion, la bande-dessinée Les Nombrils traite avec énormément de dérision les préoccupations des adolescentes: mode, maquillage, mecs, amour …. Les Nombrils pose aussi la question des relations amicales et amoureuses. Ainsi Karine mettra du temps à comprendre que ses amies n’en sont peut-être pas vraiment…Un quotidien exagéré mais peut-être pas tant que ça ?

Lien pour marque-pages : Permaliens.