Norlande de Jérôme Leroy

Age : 15 ans et +
Éditeur: Syros : Rat noir (2013)
140 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Depuis 8 mois la vie de Carla a été bouleversée. La raison ? une impressionnante tuerie à Norlande, perpétrée par l’Autre. Le pays souffre de ce massacre et la jeune fille avec. Comment revivre après un tel drame quand on se sent responsable des événements ?

Jérôme Leroy s’est inspiré de l’attentat au Regjeringskvartalet à Oslo (Norvège) et de la tuerie à Uteya (une île en Norvège) perpétrés par Anders Behring Breivik le 22 juillet 2011, pour imaginer la toile de fond de son roman Norlande.
Si les noms des personnages, des villes, des lieux et autres n’existent pas réellement car Norlande est un pays scandinave totalement imaginaire, Jérôme Leroy a consciemment eu la volonté de produire un texte fictif qui soit au plus proche de la vraie histoire. Ainsi, de nombreux parallèles peuvent être faits entre le récit qu’il a imaginé et les événements qui se sont réellement produits en Norvège ce tristement célèbre 22 juillet 2011. Par exemple, le même type de bâtiment est visé par un attentat (un ministère), le coupable partage les mêmes idées qu’Anders Behring Breivik (un ultra-nationaliste survivaliste et anti-arabe) et tout comme lui il a écrit un livre qui rassemble ses valeurs. Des équivalences comme ça, le roman Norlande en est truffé et j’ai pour ma part trouvé que c’était une bonne idée d’écrire une fiction autour de ces attentats car ensuite on a envie de découvrir ce qu’il s’est vraiment passé en Norvège, par des recherches complémentaires. De plus, ce roman sans parler frontalement de la Norvège nous montre que nous sommes tous concernés et que tous les pays du monde pourraient un jour vivre un tel drame.
Par ailleurs, Norlande est un roman très fort puisqu’il nous plonge dans la tête d’une rescapée de la tuerie : Carla, dont la mère n’est autre que la ministre de l’intérieur. 8 mois après « l’événement » elle porte encore les marques de la tuerie et est surtout profondément traumatisée, bien plus encore que le reste du pays. De plus, comme le lecteur va petit à petit le découvrir, elle se sent responsable du drame et a donc du mal à passer à autre chose. Pour prendre le chemin de la réconciliation avec la vie, Carla décide d’écrire à Emilie, l’héroïne de La grande môme (un autre roman de Jérôme Leroy) et dont elle a été la correspondante plus de 3 ans. Au fil des chapitres, Carla raconte à la fois son quotidien, ses peurs, ses doutes au sein de l’hôpital mais aussi le passé : les mois, les semaines, les jours avant le drame. Sans oublier le jour J.
Norlande est un roman qui sonne juste à chaque page, son écriture est soignée, très réaliste et on éprouve aucune difficulté à se glisser dans la tête de Carla. Jérôme Leroy réussit à nous toucher et surtout il nous parle très bien des victimes et du coupable de cet événement inoubliable. Une lecture enrichissante et très intéressante qui permet d’aborder l’actualité et les situations d’attentats par le biais d’une fiction directement inspirée de la réalité.

Lien pour marque-pages : Permaliens.