Nos étoiles contraires de John Green

Age : 15 ans et +
Éditeur : Nathan jeunesse (2013)
340 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Hazel a 16 ans et elle est atteinte d’un cancer qui l’oblige à se promener toute la journée reliée à une bouteille d’oxygène. Sa vie est une succession de cours, de séances de groupe et de séjours, plus ou moins angoissants, à l’hôpital . Mais le jour où elle fait la connaissance d’Augustus Walter, magnifique lycéen unijambiste en rémission d’un cancer, son quotidien s’égaye et elle commence à découvrir l’amitié et ce sentiment inconnu qu’elle refuse avant de plonger dedans à corps perdu…l’amour.

Quand on choisit de commencer un roman qui a pour personnages principaux deux adolescents atteints d’un cancer et entourés d’autres malades ou proches de malades, on ne s’attend pas forcément à passer un moment aussi agréable. Et pourtant… Il ne fallait pas plus à John Green que ces deux héros hors-normes pour réaliser le pari-fou d’imaginer une histoire sur la maladie et le cancer qui n’aborderait pas uniquement le malheur, la tristesse et la fatalité. Non, John Green lui a aussi voulu transmettre avec Nos étoiles contraires un livre sur l’espoir, l’amitié, l’amour, le courage, la force et la joie de vivre. C’est une bonne leçon qu’il nous donne à nous lecteurs qui nous apitoyons parfois de notre quotidien. En effet, alors que ces ados flirtent chaque jour avec la mort, ils ont décidé de croquer la vie à pleines dents !
Nos étoiles contraires nous plonge dans une histoire remarquablement bien écrite et sensible, qui souligne une fois de plus les grandes capacités de John Green à créer des histoires touchantes dans lesquelles on s’attache dés les premières lignes aux personnages qui les peuplent. Hazel et Augustus forment un couple tout simplement magnifique que l’on voit se chercher, se former, évoluer, grandir au fil des chapitres autour d’un projet un peu fou, qui les lie tous les deux : aller à la rencontre de Peter Van Houten, auteur d’un seul roman qui vit reclus en Hollande et dont le livre accompagne Hazel depuis longtemps.
Nos étoiles contraires est un roman qui m’a profondément touchée et émue, je n’avais pas été aussi conquise par les romans de John Grenn depuis Qui est-tu Alaska et La Face cachée de Margo. Si avec Will & Will et Le Théorème des Katerines, John Green continuait à me plaire, Nos étoiles contraires signe le vrai retour de John Green en littérature pour adolescents avec une histoire très forte qui ne laissera aucun lecteur indifférent.
Nos étoiles contraires traite avec délicatesse, justesse et beaucoup d’espoir le cancer chez les enfants et les adolescents. L’histoire est certes triste mais elle est aussi ponctuée de longs moments de bonheurs et de joies car Hazel et surtout Augustus, ne sont pas des personnages qui se laissent abattre et surtout ils ont décidé d’aller au bout de leurs rêves car on ne vit qu’une fois…

Lien pour marque-pages : Permaliens.