Our Summer Holiday de Kaori Ozaki

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Delcourt : Tomkan (2017)
220 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Peu avant les vacances d’été, Natsuru, 11 ans, fait la connaissance de Rio. Ils deviennent amis et Natsuru découvre très vite le secret de l’adolescente : elle vit seule avec son petit-frère. Mais pourra t-il garder un secret aussi immense ?

Our Summer Holiday est un manga en un seul volume qui m’a énormément touchée car l’histoire qu’il raconte est aussi inhabituelle que bouleversante. Le manga est raconté du point de vue de Natsuru, 11 ans, qui vient d’emménager. A la fin de l’année scolaire, il se lie d’amitié avec Rio, une jeune fille de sa classe un peu à l’écart car elle est très grande. Natsuru et Rio deviennent amis et c’est en allant chez elle que Natsuru va découvrir le secret qu’elle cache depuis longtemps : elle et son frère vivent seuls car le père les a laissé pour partir pêcher au canada.

Ce manga aborde plusieurs sujets. Il est d’abord question d’une belle amitié, pleine de tendresse entre Rio, son petit-frère et Natsuru. Ces trois personnages sont attachants et très réalistes. Natsuru est un garçon prévenant et gentil tandis que Rio est une fille triste qui a grandi trop vite et gère à merveille son petit-frère survolté et attendrissant.

Mais Our Summer Holiday est aussi bien plus que ça. Peu à peu le récit bascule dans un drame dont les ressorts nous interpellent. Même si Kaori Ozaki porte sur les événements un regard fidèle à l’âge des personnages ( entre candeur et optimisme ), le lecteur comprend lui très vite tous les enjeux de ce récit qui pointe la défaillance parentale

Cette lecture d’Our Summer Holiday m’a émue plus que je n’aurais pensé et j’ai été conquise tant par les personnages, que l’histoire,  le dessin et la situation de ces enfants … C’est un manga superbe et plein d’émotions.

En quelques mots :

Un manga en un seul volume qui m’a beaucoup émue et dont le sujet n’est pas ordinaire. En suivant l’histoire de cette belle amitié entre Natsuru et Rio, le lecteur va peu à peu glisser vers la découverte d’un drame. J’ai adoré les personnages, l’histoire, le dessin et les situations vécues par ces enfants. Le texte est poignant et le visuel du manga, superbe. On est touché par ce récit qui pointe la défaillance parentale avec le regard candide et optimiste propre à l’enfance.

Lien pour marque-pages : Permaliens.