La Page blanche de Pénélope Bagieu et Boulet

Age : 15 ans et +
Éditeur : Delcourt / Mirages  (2012)
180 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

En plein Paris, Eloïse se réveille sur un banc. Elle ne se rappelle plus pourquoi elle est là mais plus encore qui elle est. Au fil des pages, elle cherche à retrouver son identité et vit le quotidien de la jeune femme qu’elle était et dans lequel elle ne se retrouve pas.

Pénélope Bagieu pour les dessins, Boulet pour le scénario, deux auteurs de bandes-dessinées aujourd’hui connus du grand public grâce à la blogosphère, qui nous livrent avec La Page blanche une bd émouvante autour d’un thème phare : l’amnésie.
Ainsi, nous découvrons Eloïse Pinson au moment de son réveil sur un banc parisien, elle a pleuré, ignore pourquoi, est totalement déboussolée. Alors elle regarde les indices laissées autour d’elle, trouve un nom, une adresse et pénètre dans ce qui, semble-t-il était sa vie. Une vie passée de jeune femme solitaire, travaillant en librairie et sans famille. Au fil des pages elle veut comprendre cette femme qu’elle était.
Sous les dessins de Pénélope Bagieu, l’histoire sensible et profonde imaginée par Boulet prend vie. Bagieu exprime avec justesse, au travers de multiples cases, les nombreux sentiments par lesquels passe Eloïse. Le scénario, tout en délicatesse de Boulet, accompagne chaque case de La Page Blanche jusqu’à un final surprenant. Décevant ou pas, cette fin est bien mise en scène et sonne juste, nous rappelant qu’il faut savoir, dans la vie, aller de l’avant.
La Page blanche, une bande dessinée mystérieuse, qui fait de la vie un roman d’investigation mais aussi d’humour grâce au grand sens d’auto-dérision d’Eloïse. Une bande-dessinée qui se dévore et nous emporte aussi, dans les méandres de la mémoire humaine. Une bande-dessinée qui n’hésite pas non plus à croquer avec ironie la standardisation de nos vie, les grosses librairies, les lecteurs et les sentiments. Ce qu’on pense parfois tout bas s’exprime au travers cette histoire de La Page blanche qui n’est finalement pas si blanche que ça !
J’avais eu l’occasion de découvrir Pénélope Bagieu avec Cadavre Exquis et Boulet avec ses Notes, je suis ravie de voir que mes premières impressions sur ces deux auteurs de bandes-dessinées se confirment : ils sont bons !

Lien pour marque-pages : Permaliens.