Les Perfectionnistes, T1 de Sara Shepard

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Pocket jeunesse (2015)
300 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Nolan Hotchkiss est le garçon le plus populaire mais aussi le plus détesté de l’établissement scolaire Beacon Height Higt. Au cours d’une soirée organisée chez lui, il est retrouvé assassiné. 5 filles – Caitlin, Ava, Julie, Parker et Mackenzie – sont particulièrement troublées par cette assassinat. En effet, le mode opératoire choisit ressemble beaucoup à celui qu’elles avaient imaginé ( pour rire ) lors du cours de Cinéma. Qui a entendu leur plan ? Qui veut leur faire porter le chapeau de ce meurtre ? 

Les Perfectionnistes c’est le dernier bébé de Sara Shépard. L’auteur, très appréciée des adolescentes pour ses séries de livres The Lying Game et surtout Pretty Little Liars ( actuellement développée sous forme de série TV), propose une nouvelle histoire dans la lignée de ses précédents succès littéraires. Annoncé comme un diptyque, Les Perfectionnistes met en scène un groupe de cinq filles qui vont devoir trouver le véritable meurtrier d’un meurtre pour lequel elles sont les coupables idéales. En effet, Nolan Hotchkiss, le garçon retrouvé mort à sa propre fête, a tour à tour été le responsable d’un mal être dans la vie de chacune de ces filles. Fausse rumeur, harcèlement, responsable d’un accident, ex-petit ami ingrat… les cinq filles réunies lors d’un cours de cinéma, ont imaginé sa mort, sans se douter que quelqu’un le réaliserait pour elle et leur ferait porter le chapeau !

Sara Shepard nous entraîne dés les premiers chapitres de Les Perfectionnistes dans une intrigue policière complexe. Pour chaque chapitre, l’auteur se focalise sur une de ses cinq héroïnes, réussissant avec brio à nous présenter l’histoire, le passé et les petits secrets de chacune, tout en faisant monter le suspens autour du meurtre de Nolan. C’est foisonnant et on est embobiné du début à la fin. On se laisse convaincre par les avancées de l’enquête tout en se demandant si le loup n’est pas dans la bergerie. Il faut dire qu’en faisant souvent référence au célèbre roman d’Agatha Christie Les 10 petits nègres, on est en droit de se demander si Sara Shepard ne nous donne pas là un indice…Une chose est sûre, la fin de ce premier tome de Les Perfectionnistes ne résout pas le mystère de ce meurtre et nous plonge plus encore dans la tourmente.

En plus de ce suspens haletant et très prenant, Les Perfectionnistes met en scène cinq héroïnes différentes et moins superficielles que les apparences ne le laissent penser. Alors que Beacon est une banlieue bon chic, bon genre dans laquelle tout est riche et beau, Sara Shepard gratte le vernis et dévoile les secrets que ces adolescents se sont données tant de mal à cacher. On découvre cinq portraits hétéroclites.
Il y a d’abord Mackenzie, la violoncelliste hors pair qui rêve de rentrer à Juilliard mais en rivalité avec sa « meilleure amie » Claire. Puis Parker dont le visage est recouvert de cicatrices suite à un accident et a beaucoup de mal à s’en remettre, Julie – la meilleure amie de Parker – dont la perfection et la popularité cache un terrible secret sur sa mère qui pourrait anéantir sa popularité. Caitlin, ensuite, la sportive déterminée du groupe qui est en train de tomber amoureuse du frère de son petit ami. Ava, enfin, une jeune fille intelligente qui cherche a obtenir les meilleurs résultats mais aussi la victime de rumeurs…
Des filles qui luttent dans ce lycée, dans cette ville où il est nécessaire d’être populaire pour être respectée. Pour y parvenir et éviter que leur plan sur la mort de Nolan ne soit découvert et mal interprété, elles devront se lier et nouer une solide amitié que ce premier tome de Les Perfectionnistes dessine petit à petit…

En quelques mots :

L’auteur des séries à succès Pretty Little Liars et The Lying Game revient avec de nouvelles héroïnes. Prévu comme un diptyque, Les Perfectionnistes nous entraîne dans une banlieue riche qui va connaître un drame : le meurtre d’un adolescent. Ce garçon, Nolan Hotchkiss était très populaire mais aussi détesté par beaucoup car il s’en prenait aux plus faibles. Cinq filles – Ava, Caitlin, Mackenzie, Julie et Parker – ont imaginé en cours de cinéma sa mort, sans se douter que quelqu’un mettrait leur plan à exécution. Depuis, elles doivent vivre avec le poids de ce secret, de peur d’être accusées à tord…
Sara Shepard plante une intrigue policière foisonnante et haletante, dans lequel le suspens est totale. Ses héroïnes sont plus complexes que leur superficialité apparente ne le laissait présager. En effet, chacune de ses filles portent des failles, des secrets, que le lecteur découvre au fil des chapitres. Le rythme est intense dans ce premier tome de Les Perfectionnistes qui a su jongler avec justesse entre intrigue à suspens et histoire d’une solide amitié.

Lien pour marque-pages : Permaliens.