Pierre Obscure, T1 : La Traversée d’Alzar d’Emma Sha

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Scrinéo jeunesse (2013)
450 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Le jour où son père lui dit qu’il n’arrivera pas à guérir la terrible maladie de son petit-frère Elie, Chayma, 11 ans, doit partir pour Alzar, la grande ville de la région. Déguisée en garçon car la ville est dangereuse, Chayma souhaite entrer en contact avec Corentin Pavel, un puissant savant. Mais le chemin qui mène à cette rencontre est semé d’embûches et la jeune fille va devoir passer par bien des endroits dangereux et des rencontres inattendues pour espérer rencontrer le professeur… Par ailleurs, arrivée en ville, Chayma s’aperçoit que la pierre qu’elle porte au cour depuis toujours, une Crysalide, attire bien des convoitises…

A seulement 11 ans, Chayma, l’héroïne de La traversé d’Alzar, premier tome de la trilogie Pierre obscure, campe un personnage qui n’a pas froid aux yeux et est déterminé à mener à bien sa mission pour sauver son petit-frère gravement malade.
Emma Sha, qui signe son premier roman met en scène une jeune héroïne attachante et sympathique que le jeune lecteur suivra avec intérêt. L’histoire n’est pas très compliquée mais Emma Sha parvient à maintenir une dynamique tout au long de son roman en mêlant rencontres, péripéties, dangers et découvertes. Le résultat est très plaisant même si un lecteur âgé de plus de 13-14 ans risquerait de ne pas toujours y trouver son compte ou de s’ennuyer.
En effet, du fait de l’âge très jeune de Chayma, celle-ci n’a pas encore un caractère très appuyé même si sa personnalité commence à se dessiner. De plus, certains éléments de l’histoire se devinent très rapidement alors que Chayma ne s’en rend compte qu’à la fin. Ce côté un peu prévisible est donc un peu décevant dans La Traversée d’Alzar.
Néanmoins cette lecture est agréable et nous plonge dans une histoire qui, en dépit de sa simplicité, parvient à nous captiver presque tout du long. Il y a très peu de longueurs dans ce roman qui tire sa force d’une histoire bien structurée, bien menée et d’une héroïne attachante.
Les personnages secondaires ainsi que la ville d’Alzar et son fonctionnement sont, par ailleurs, décris avec précision, permettant au lecteur de ce premier tome de Pierre obscure, de s’approprier rapidement l’univers.
La Traversé d’Alzar est donc un roman de science-fiction assez conventionnel mais agréable à lire, avec une histoire qui tient la route et une jeune héroïne qu’on suit dans sa quête, avec plaisir. Le mystère reste entier autour de l’étrange pierre que Chayma porte et qui augure pour la jeune adolescente encore de nombreuses (mes)aventures…

Lien pour marque-pages : Permaliens.