Un poids sur le coeur de Yaël Hassan

Age :  9 – 12 ans

Éditeur : Nathan ( 2019 )

150 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Marjorie, élève de 4ème est grosse. Même si elle en a assez qu’on ne la ramène qu’à son poids, elle aimerait bien ressembler aux autres adolescents. Ainsi, pense t-elle, elle n’aurait plus à supporter le poids du regard des autres sur son physique. L’arrivée d’une nouvelle élève, Jo, dans sa classe, va venir bouleverser le regard de Marjorie sur elle-même.

Yaël Hassan est une autrice de littérature jeunesse bien connue des professionnels et qui est souvent une valeur sûre. Son roman Un Poids sur le coeur traite des thèmes importants à l’adolescence : le poids du regard des autres, la difficulté à s’accepter tel que l’on est, le surpoids, l’isolement. Marjorie, l’héroïne, est attachante et on comprend très bien son mal être par rapport à son surpoids. On s’identifie ainsi à ses problématiques et on la comprend car Yaël Hassan insiste beaucoup dans son histoire sur les sentiments de Marjorie. On a presque l’impression de lire un journal intime.
J’ai aussi eu une certaine tendresse pour Jo. Elle est un personnage sympathique et le moteur des « rebondissements » de cette histoire. Son vécu est touchant.

Par ailleurs, Un poids sur le coeur véhicule un message positif notamment sur l’acceptation de son corps, de sa personnalité, de ses qualités et ses défauts ! A travers l’évolution de Marjorie, le lecteur trouve ainsi des pistes pour avoir davantage confiance en soi. C’est une invitation à ne pas se résigner. 

Néanmoins,  j’ai trouvé qu’Un poids sur le coeur manquait d’originalité. En effet, les thèmes abordés ont déjà été traités de nombreuses fois en littérature jeunesse et le roman n’apporte pas de regard nouveau sur le sujet. Une fille qui se sent trop grosse, victime de brimades et soudain une nouvelle qui déboule et change tout, ça sonne comme déjà vu.

De plus, le récit est assez simpliste et tout va très vite. Attention spoiler …. : Le changement vestimentaire/de look a la fin du récit et la création de ce groupe d’amis formé avec les anciens « loosers », c’est un peu la cerise sur le gâteau de ce côté « too much » de l’histoire. Le fait que Jo arrange tous les problèmes de Marjorie et change complètement et en seulement quelques semaines la jeune fille manque un peu de crédibilité et les ados ne seront pas forcément dupes, d’autant plus s’ils s’identifient à l’héroïne.

En conclusion, une lecture qui aborde des thèmes qui toucheront les problématiques des ados d’aujourd’hui mais une lecture qui manque d’originalité et un peu simpliste.

Lien pour marque-pages : Permaliens.