Pour toi j’ai volé de Benjamin et Julien Guérif

Age : 12 – 15 ans
Éditeur: Syros : Rat noir (2010)
190 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Jonathan vit tranquillement sa vie d’adolescent au coeur d’une ville de Normandie, entouré de ses amis et de sa petite amie. Un jour, un nouvel élève entre dans la classe, Laurent. Il est parisien, s’ennuie et clâme son mépris pour tout. Petit à petit, Jonathan se rapproche de Laurent et commence à voir ses amis sous un oeil différent. Poussé par Laurent, il est entraîné dans une affaire de vol, qui lui coûtera bien plus que la prison.

Pour toi j’ai volé est la confrontation entre deux mondes : celui de la ville (et plus particulièrement la banlieue parisienne puisque Laurent vient de Montreuil) avec la province (qu’incarne ce village anonyme de Normandie) et qui se matérialise au travers de ce duo étrange et détonant constitué par Jonathan et Laurent. Ce sont deux personnages opposés qui pourtant nouent une amitié forte dont Jonathan en pâtira le plus.
L’histoire est abordée sous le point de vue de ce dernier et permet au lecteur de rentrer directement dans la tête de l’adolescent, constatant au fil de l’histoire l’impact que produit Laurent sur le regard que Jonathan porte à ses amis, à ses parents et à son monde.
Pour toi j’ai volé
sonne de ce fait comme un livre juste, cohérent et qui présente une histoire assez fréquente chez les adolescents : celle de l’adolescent encore fragile, séduit par un autre, plus habile, et qui finit par entrer dans une aventure qui le dépasse. Ce braquage que Jonathan va commettre pour, ni plus, ni moins, épater Laurent, est un exemple de ce à quoi, chaque jour, un adolescent est confronté : la loi du groupe et du chef de la bande.
Le ton de Pour toi j’ai volé est franc, sans émotion particulière, nous plongeant simplement dans le direct de la vie d’un adolescent qui change. La fin est assez bouleversante, sans être pathétique, sonnant comme une sorte de morale mais surtout montrant comment Jonathan a vécu toute cette histoire, avec le recul.
Quant au personnage de Laurent, il demeure un mystère tout au long de Pour toi j’ai volé. Il disparaît aussi vite qu’il est apparu mais il est ce pivot qui parfois bouleverse toute une vie.
Pour toi j’ai volé est donc, en conclusion, un très bon livre sur la manipulation psychologique, l’identité à l’adolescence et surtout le désir d’être reconnu par le plus fort. Un livre qui parle d’une spirale infernale au coeur du vol et qui entraîne aussi dans une spirale infernale de lecture car on lit se livre d’un coup.

Lien pour marque-pages : Permaliens.