Profils de Donna Cooner

Age :  12 – 15 ans

Éditeur :  Hachette jeunesse ( 2020)

200 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Comme pour beaucoup d’adolescents, pour Maisie, le lycée c’est l’enfer. Chaque élève prend soin de lui rappeler tout ce qu’ils détestent chez elle, surtout son poids. Tout le monde y va de son commentaire. Tous les jours. Alors elle se réfugie dans le dessin, et sa passion pour les comics devient comme une bouée de sauvetage.
Lorsque son prof de chimie l’installe à côté de Jesse, le garçon le plus populaire de lycée, et au passage le plus tocard des tocards, elle décide qu’il est enfin temps pour elle de se venger. Elle se crée un profil sur le réseau social le plus fréquenté des élèves de son lycée. Un faux profil, avec les photos d’une de ses connaissances, qui habite loin, très loin. Aucune raison de se faire démasquer, n’est-ce pas ?

Une adolescente mal dans sa peau qui décide de se créer un faux profil sur les réseaux sociaux, n’est pas une idée très originale, on en conviendra. Mais Profils se révèle au final beaucoup plus inattendu que prévu dans son déroulement, les personnages qu’il met en scène et le message qu’il fait passer auprès des adolescents.
L’histoire c’est donc celle de Maisie, une jeune fille ronde qui souffre du regard des autres. Elle n’a pas envie d’entreprendre un régime, mais elle aspire à la normalité car elle ne veut plus souffrir au quotidien des moqueries de ses camarades et en particulier de Jesse et Dezirea, deux élèves très populaires qui lui mènent la vie dure. Un jour, après une moquerie de trop, Maisie décide de créer un nouveau profil sur Chitchat, le réseau social à la mode. Elle emprunte les photos d’une très lointaine connaissance et devient Sienna. Grâce à ce profil, elle va contacter Jesse et Dézirea, pour les piéger, mais rien ne se passera comme prévu…

Dans Profils, ce que j’ai particulièrement aimé, c’est toute la réflexion psychologique qui se construit autour des personnages et en particulier Maisie. Souvent je trouve que les romans américains ont tendance à camper des personnages stéréotypés, aux réflexions et attitudes convenues or dans Profils, j’ai trouvé que l’autrice avait vraiment pris soin de proposer des personnages qui sont un peu plus complexes qu’ils ne le montrent au départ. C’est particulièrement le cas à travers Jesse et Dezirea, personnages clichés par excellence du beau gosse et de la fille populaire. Comme Maisie, le lecteur va s’apercevoir qu’ils cachent des traits de personnalités surprenants. Maisie aussi est un personnage riche et complet. J’ai bien aimé le regard qu’elle porte sur l’adolescence, la vie au lycée et le diktat des apparences. On suit son quotidien avec intérêt et plus encore sa double vie sous les traits de Sienna.

Ce qui m’a aussi plu dans Profils, c’est toute la réflexion autour de l’invention et l’utilisation du personnage de Sienna. Certes Maisie se crée ce profil d’abord pour se venger, mais elle va aussi découvrir, paradoxalement, qui elle est vraiment au fond d’elle-même et également oser plus. Le personnage que Maisie invente aura de plus en plus d’impact sur sa vie réelle au fil du roman. Sienna permet à Maisie de devenir une jeune femme plus forte, qui s’assume, plus combative et plus sûre d’elle. 

Le message général de Profils est intéressant, invitant les ados à assumer leur apparence, leurs passions, ce qu’ils sont au fond d’eux-mêmes, sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie, plutôt que de se construire une vie imaginaire. Un message qui s’entend, pas forcément évident cependant à mettre en oeuvre à l’adolescence, mais Profils met du baume au coeur, donne de l’espoir et rappelle aux ados qu’un jour, ils arriveront à s’accepter tels qu’ils sont, même si le chemin pour y arriver est long et tortueux.

Lien pour marque-pages : Permaliens.