Projet Adam de K.A Applegate et Michael Grant

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : La Martinière jeunesse (2013)
300 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Parce qu’elle n’a pas fait attention, Evening, dit E.V, a été renversée par une voiture et son état est jugé grave. Sa mère, la très puissante Terra Spiker des laboratoires Spiker décide de s’occuper de sa fille durant sa convalescence et lui donne pour mission d’imaginer, grâce à un logiciel, l’humain de ses rêves. Eve invente alors Adam.
Mais un autre garçon, Solo, vient perturber l’existence tranquille d’Evening en lui révélant la face cachée du projet Adam…

Mari et femme dans la vraie vie, auteurs tous les deux reconnus en littérature jeunesse, K.A Applegate et Michael Grant ont décidé de s’unir dans l’écriture avec ce roman Projet Adam. Évidemment pour nos deux spécialistes des romans SF, on ne s’attendait pas à les trouver ailleurs…Avec Projet Adam, un « one shot » (ce qui change en ce moment…) ils proposent ainsi au lecteur un roman passionnant et bien construit qui fleurte avec les limites du réel et les prouesses techniques.
Dans cette histoire où nous entrons très rapidement dans le vif du sujet, il n’y a pas beaucoup de place pour les temps morts. Evening se fait renverser au tout début du livre et la suite semble couler comme une évidence. Accroché par les deux personnages principaux de cette histoire dont nous suivons le déroulement au travers le regard de l’un ou l’autre, le roman Projet Adam nous embarque dans une incroyable aventure scientifique. J’ai vraiment accroché au récit d’un bout à l’autre et surtout il ne m’a jamais semblé complètement invraisemblable. Sur fond de réflexion éthique en matière de science, les deux auteurs de Projet Adam nous propose un roman SF vraiment dynamique.
J’ai juste trouvé un peu dommage que le personnage d’Adam ne soit vraiment questionné et ne devienne un élément central de l’histoire qu’à la fin du livre… d’autant que la quatrième de couverture laissait penser qu’il y aurait entre Adam et Solo un plus grand dilemme pour Evening. Au final, Adam reste longtemps une chose vague qui n’a pas sa place dans l’histoire mais constitue aussi un bon prétexte à tout le roman.
Néanmoins le récit est captivant, l’histoire nous emporte et on se laisse guider petit à petit par les personnages. C’est un bon roman de science-fiction qui se lit aisément et d’une traite.

Lien pour marque-pages : Permaliens.