Reboot d’Amy Tintera

reboot1Age : 15 ans et +
Éditeur :  MSK (2014)
330 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Il a cinq ans, Wren est morte. 178 minutes plus tard, elle est revenue à la vie, sous forme de Reboot. Dorénavant, elle est Wren Cent soixante-dix-huit, missionnée pour attraper des humains ou des reboots en fuite. Elle s’occupe aussi de la formation des nouveaux reboots. Lorsque Vingt-deux apparaît dans sa vie, son existence est perturbée. Elle qui ne ressent plus les émotions se sent attirée chaque jour un peu plus par le garçon. Quand la vie de Vingt-deux est menacée, Wren décide de fuir…

L’idée de ce diptyque signé Amy Tintera sonne de façon plutôt originale dans le paysage éditorial. En effet, dans ce monde futuriste, la Terre a été marquée par une étrange maladie qui fait « rebooter » des enfants, des adolescents et des adultes. Pas tous mais certains, comme Wren. La SHER prend en charge les adolescents tandis que les adultes, moins obéissants et plus détraqués, sont faits prisonniers ou tués.
C’est glaçant comme atmosphère et disons le franchement, un peu macabre. Ce monde, c’est un peu « le retour des zombies » tellement c’est glauque.
Les Reboots ne sont pas des enfants de coeur. Ils sont formés pour attraper, emprisonner, tuer les humains ou les reboots adultes que la SHER leurs indique. Wren, particulièrement efficace, semble être sans coeur. Au départ, on a du mal à s’attacher à elle, elle semble si lointaine, si inhumaine. Et puis, avec l’apparition de Vingt-deux, Wren change et notre regard sur elle aussi.
Amy Tintera nous fait vivre ce premier tome de Reboot du point de vue de Wren. On voit ainsi son caractère évoluer au fil de l’histoire.
Reboot est une lecture intéressante, très sombre qui nous présente un futur qui n’a rien d’idéal. On suit Wren dans son quotidien : ses missions et sa formation de Callum ( Vingt-deux), jusqu’à ce que l’action avance un peu plus rapidement lorsque nos deux reboots décident de fuir.
Malgré tout, je dois reconnaître que j’ai parfois décroché de cette lecture. Je trouvais qu’Amy Tintera traînait en longueur et j’avais envie que le récit progresse plus rapidement. ça avance, au fur et à mesure, mais très lentement. C’est pratique pour s’imprégner de l’ambiance, des détails, mais ça fini par ennuyer.
Du coup, même si j’ai envie de retrouver Wren et Callum dans la suite de Reboot, mon avis reste mitigé sur ce premier tome. J’espère qu’Amy Tintera proposera dans la suite un rythme plus effréné.

A propos d’Amy Tintera

Amy Tintera est née au Texas. Après avoir travaillé dans l’industrie cinématographique, elle s’est lancée dans l’écriture de son premier roman, Reboot. Aussitôt vendu dans une douzaine de pays, Reboot a déjà connu un important succès critique et commercial. Un film est sous option avec Fox 2000.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.