Reset d’Amy Tintera

Age : 15 ans et +
Éditeur :  MSK (2014)
310 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Wren 178 a aidé Callum 22 et les Reboot d’Austin à quitter la SHER. Elle et son groupe trouvent refuge dans un campement créé par Micah 163. Mais lorsque Wren et Callum découvrent que le Reboot a l’intention de tuer tous les humains, ils préfèrent fuir. Pris en étau entre la folie de Micah et la dictature de la SHER, Wren et Callum pourront-ils jamais retrouver leur liberté ?

Suite de Reboot, Reset clôt le diptyque des aventures de Wren et Callum au sein d’un monde futuriste extrêmement sombre. Si nos deux héros ont réussi à fuir le dictat de la SHER en compagnie d’une centaine de Reboot d’Austin, ils sont aujourd’hui livrés à eux-mêmes et hésitants face à leur avenir. Pendant quelques jours, ils pensent trouver dans la réserve de Reboot créée par Micah 163, un havre de paix, avant de comprendre les terribles intentions de ce dernier… La course contre la montre, la recherche d’un lieu pour être en paix, la quête pour mettre fin à la dictature de la SHER reprennent alors pour Wren 178 et Callum 22.
Reset nous plonge dans la même atmosphère que Reboot et Amy Tintera tient au maximum à garder un rythme intense pour son histoire. Le lecteur découvre le fonctionnement de la réserve avant de très vite replonger dans une ambiance à couper le souffle. Dés lors que le ton est donné, les événements vont très vite se succéder et embarquer le lecteur dans une succession de situations variées et captivantes.
Les personnages de cette histoire ont bien évolué depuis le premier tome. Wren nous apparaît plus sensible, plus humaine, tandis que Callum est moins naïf et plus mature dans sa manière de voir sa nouvelle situation de Reboot. Amy Tintera donne de l’importance à ce couple improbable et elle alterne ainsi le point de vue de l’un et l’autre pour raconter le déroulement des événements, ne se centrant pas ainsi uniquement sur Wren.
L’histoire d’Amy Tintera tient la route tout du long et l’auteur prouve qu’elle a su faire progresser son récit en faisant évoluer son intrigue. Reset met en scène un récit  au fond assez commun avec l’organisation d’une révolte contre la dictature de la SHER, mais le choix de confronter deux visions pour mener cette révolution, est intéressant.
La deuxième partie du roman est la partie la plus captivante et haletante, avec de multiples scènes de combats et de péripéties en tout genre. Tout comme les Reboot, le lecteur n’a pas le temps de reprendre son souffle avant qu’une nouvelle menace éclate. ça s’enchaîne vite et bien. La fin est très ouverte même si elle ne frustre pas le lecteur. On aurait eu envie d’en savoir plus sur la nouvelle organisation du monde entre les Reboot et les humains, mais on n’en tiendra pas rigueur à Amy Tintera.

En quelques mots :

Le diptyque formé par Reboot et Reset nous plonge dans un monde futuriste sombre où des adolescents sont ramenés d’entre la mort pour devenir des machines à tuer, les Reboot. Amy Tintera a su sur la longueur tenir le lecteur en haleine et Reset propose une suite cohérente et dynamique à Reboot. Dans ce roman, l’auteur développe plus encore la psychologie de Wren et Callum, ainsi que leur relation. Pour autant, Reset ne manque pas non plus d’une bonne dose d’actions et de péripéties, jusqu’à la fin. Dynamique et efficace, le diptyque Reboot-Reset devrait convaincre les amateurs de dystopies futuristes très noires…

Lien pour marque-pages : Permaliens.