La Résistance : L’Histoire de Peter de Gemma Malley

Age :  15 ans et +
Éditeur :  Naïve (2008)
450 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Peter et Anna vivent dans un nouveau logement, fourni par les Autorités et sont devenus des Légaux. Mais la pression de Pincent Pharma est énorme sur le jeune couple, d’abord parce que Richard Pincent veut à tout prix leur faire signer la Déclaration. Peter, pour le compte du Réseau souterrain, accepte l’emploi de son grand-père au sein de Pincent Pharma. Cependant, au fur et à mesure qu’il découvre le pouvoir de la Longévité, il remet en cause la lutte dans laquelle il s’était plongé, entraînant avec lui Anna.

La Résistance est une excellent suite à La Déclaration. Alors que le premier tome de la trilogie se focalisait sur le personnage d’Anna, celui-ci est bien plus tourné vers Peter, comme l’annonce le sous-titre : L’histoire de Peter. L’originalité de Gemma Malley est toujours conséquente même si le fond est un peu plus banal que dans La Déclaration où Anna n’était pas du tout convaincue par la rebellion.
Ici, l’idée d’un retournement de situation au sein des croyances de Peter envers le Réseau souterrain est finement amenée et le lecteur, plongé au côté du garçon et dans ses pensées, découvre petit à petit comment l’adolescent est manipulé par son grand-père.
La Résistance de Gemma Malley tient les promesses de La Déclaration en offrant un livre certes long mais captivant qui nous emmène dans une histoire où tout s’enchaîne très vite. C’est particulièrement le cas sur les deux cents dernières pages, où les péripéties victorieuses ou non, se succèdent sans temps mort. Deux cents pages que j’ai avalé cela va sans dire.
Le lecteur en découvre un peu plus sur le machiavélisme de l’entreprise Pincent Pharma, notamment à travers la description douloureuse de l’Unité X, une unité aux objectifs plus que douteux, que je vous laisse découvrir… quant à Richard Pincent, il a tout du héros antipathique, convaincu d’être le génie de ce monde et Gemma Malley dresse un portrait redoutable de ce dernier. La Longévité nous apparaît dans toute son horreur avec son faux masque d’humanité, de bien être et d’utilité. A ceci s’ajoute toute la tyrannie des Légaux à l’égard des jeunes, dont Anna payera le prix le plus fort.
Dans La Résistance on en apprend aussi plus sur le Réseau souterrain et on découvre un nouveau personnage du nom de Jude, le demi-frère de Peter qui décidera à son tour de rejoindre les rangs du Réseau pour aider son demi-frère.

Lien pour marque-pages : Permaliens.