La Rose écarlate de Patricia Lyfoung

rose-ecarlateAge : 12 – 15 ans
Éditeur :  Delcourt (2005 et après)
48 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Lorsque son père est assassiné pour d’obscures raisons, Maud, une jeune fille intrépide du XVIIIème siècle, jure de se venger. Recueilli par un grand-père noble dont elle ignorait jusqu’ici l’existence, la jeune fille va devoir jongler entre ses rêves de jouer la justicière masquée et les conventions de l’époque, tout en cherchant les responsables de la mort de son père…

En quelques mots :

La Rose écarlate est une bande-dessinée qui rencontre un franc succès depuis la sortie, en 2005 du premier tome. Demandée par mes élèves, j’ai sauté le pas et acheté les premiers tomes, avant de les lire. Je ne regrette pas. Dans cette BD nous faisons la connaissance de Maud de la Roche, une jeune fille intrépide du XVIIIème siècle qui n’a que faire des conventions et du statut de la femme à cette époque. Passionnée par l’escrime et l’équitation, elle a soif de justice et n’entend rien à la poésie, au bal, aux vêtements et au mariage. La personnalité de cette héroïne fait toute la fraicheur de cette bande-dessinée qui nous entraîne par ailleurs dans une histoire de vengeance et de trésor caché. Courageuse, déterminée, le tempérament vif, Maud n’en fait qu’à sa tête et nous avons plaisir à la suivre dans ses activités de justicière masquée, menées parallèlement à la vengeance de la mort de son père et ses activités de jeune fille de bonne famille.

Outre une héroïne attachante, La Rose écarlate est une série qui séduit aussi par le dynamisme de son histoire et les belles illustrations de Patricia Lyfoung. Le rythme des aventures est en effet trépidant, marqué par l’humour et le côté très pétillant de Maud. Le dessin, quant à lui, est coloré et vivant, proche d’une esthétique manga dans la représentation des personnages.
L’histoire est sympa et accroche le lecteur même si les personnages et la trame sont assez classiques. L’identité du « renard », héros masqué du début de l’histoire, fut ainsi très facile à deviner. Mais cela n’enlève rien au charme de La Rose écarlate dont j’ai lu les tomes avec beaucoup de plaisir. Succès garanti auprès des ados.

Extraits :

rose-ecarlate2

rose-ecarlate1

A propos de Patricia Lyfoung
Patricia Lyfoung est née à Villeneuve la Garenne dans les Hauts-de-Seine, le 18 décembre 1977. Elle dessine depuis son plus jeune âge et a toujours voulu en faire son métier. Elle a suivi des études en animation aux Gobelins, et a ensuite travaillé quelques années dans l’animation mais et est revenu à ce qu’elle préférait, c’est à dire la BD. Elle est notamment l’auteur de la BD La Rose écarlate.
Lien pour marque-pages : Permaliens.