Rush, T1 : Dette de sang de Phillip Gwyne

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Casterman (2014)
270 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

A son quinzième anniversaire, Dominic Silvagni, un ado Australien, apprend qu’il va devoir honorer une dette familiale envers la Mafia. Pour elle, il doit exécuter six contrats sinon il subira un terrible châtiment. Le premier de ces contrats commence fort : Dom doit capturer l’insaisissable Zolt, Robin des bois des temps modernes…

Les romans qui placent les adolescents dans des situations périlleuses face à la Mafia, aux crimes… et les chargent de missions d’espionnages, d’infiltrations, de recherches… ont la côte en ce moment. Après la célèbre série Chérub, Rush, semble prêt à prendre le relai dans les lectures des adolescents !
Rush c’est donc l’histoire de Dom Silvagni, un adolescent Australien presque lambda qui a tout de même la chance de vivre dans une famille d’origine italienne très riche et d’être plutôt bon en athlétisme. C’est d’ailleurs de cette passion que vient le titre de la série. Le « rush » est en effet la dernière étape dans une course : le sprint final comme on l’appelle aussi… Si Dom est un adolescent qui pour le moment reste assez stéréotypé, il est très rapidement sympathique pour le lecteur.
Dans ce premier tome de Rush, nous suivons l’adolescent dans la découverte de la dette familiale et l’exécution de son premier contrat. Une idée qui, soit dit en passant, est plutôt original. Le rythme de cette histoire est très soutenu car Phillip Gwynne ne laisse aucun temps mort dans son récit : un événement en introduit toujours un autre. Un peu la même recette que pour les Chérub et les Alex Rider.
En plus de ne pas traîner, la structure du texte avec ses chapitres courts, l’histoire simple mais efficace, le style très fluide et le nombre de pages assez restreint de ce roman, séduiront les lecteurs qui aiment les romans palpitants, dynamiques, faciles à lire et pas trop longs.
Pour ma part, à chaque fin de chapitre je voulais connaître la suite, on peut donc dire que c’est une lecture très addictive. C’est encourageant pour la suite de cette série qui devrait j’imagine compter six tomes.
Dans ce premier tome on n’apprend pas beaucoup de choses sur La Dette (l’organisation qui informe Dom de ses contrats) mais sans doute cela sera plus présent dans la suite de l’histoire. Une histoire qui s’achève d’ailleurs sur une fin très alléchante : le cliffhanger qui donne envie de découvrir la suite des missions de Dominic et nous interroge sur son avenir.
En conclusion, Rush est un livre agréable et plaisant à lire, avec une histoire mouvementée et intéressante, permettant au lecteur de rapidement plonger dans le bas. Aussi efficace qu’un film d’action Américain !

Lien pour marque-pages : Permaliens.