Les Soldats de Salamine de Javier Cercas

Age : 15 ans et +
Editeur : Hachette : Livre de poche (2001)
290 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Eté 1994, le narrateur, sorte de double de Javier Cercas (mais avec quelques différences) apprend au cours d’un interview l’histoire de l’exécution manquée de Rafaël Sanchez Mazas, homme politique phalangiste et poète. En effet, alors que Sanchez Mazas devait être fusillé au Collell avec d’autres détenus phalangistes, une confusion lui permet de s’enfuir. Lorsqu’un milicien le retrouve, alors même que Sanchez Mazas est sous ses yeux, il dit n’y avoir personne devant lui.
Le narrateur décide alors d’enquêter sur cette anecdote et sur la vie menée par la suite de Sanchez Mazas, tout en essayant de comprendre l’acte de ce milicien.

Les Soldats de Salamine est un livre à la forme singulière. Publié en 2001 par Javier Cercas, l’auteur présente son ouvrage comme un « récit réel » et de ce fait s’attache à écrire selon la démarche d’un historien. L’originalité de Les Soldats de Salamine réside dans la mise en scène particulière de l’histoire de l’exécution manquée de Rafaël Sanchez Mazas. En effet, Javier Cercas ne se glisse pas dans la peau de l’homme politique et écrivain phalangiste mais met en scène une sorte de double de lui même qui petit à petit apprivoise et découvre cet événement.
Dans un début surprenant où le narrateur affirme renoncer à l’écriture, alors même que le lecteur est en possession de son livre, celui-ci relate les événements qui l’ont de fil en aiguille conduit à se pencher sur cette histoire extraordinaire comme il en existe beaucoup lors de la guerre civile espagnole.
Les Soldats de Salamine est aussi un récit atypique car il adopte une forme d’écriture rappelant celle des journalistes. Ainsi, tout en se mettant lui même en scène, le narrateur laisse la parole aux personnes proches de Sanchez Mazas qu’il rencontre et c’est par elle qu’une partie du livre se construit.
Les Soldats de Salamine se divise en trois parties dont une, la seconde, intitulée elle aussi Les Soldats de Salamine et qui est, on le comprend, le vrai récit initial. Il y a une sorte de mise en abîme permanente qui sous-tend le livre. Mais à la fin de la seconde partie, le narrateur a le sentiment qu’il manque quelque chose et c’est pourquoi il va se lancer à la recherche du milicien qui sauve la vie de Sanchez Mazas.
Plusieurs problématiques soutiennent Les Soldats de Salamine telles que : Doit-on écrire sur les phalangistes ? Comment devient-on écrivain ? Qu’est-ce que l’écriture d’un « récit réel » ?
Le livre de Javier Cercas est surprenant et passionnant, nous plongeant dans l’Histoire et dans une histoire captivante à la rencontre de personnes incroyables.

Lien pour marque-pages : Permaliens.