Le Train des Orphelins, Cycle 1 ( T1 : Jim, T2 : Harvey ) de Philippe Charlot et Xavier Fourmequin

Age : 12-15 ans
Éditeur: Bamboo éditions (2012)
98 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

1990. Jim part à la rencontre d’Harvey. Enemble, il y a 70 ans, ils se sont connus à bord de « l’Orphan Train Riders». Dans ces deux tomes, nous plongeons dans le récit de leur long voyage fait d’entraide, d’amitié mais aussi de séparation et de trahison. Le voyage de ceux qui, faute d’être bien nés, sont prêts à tout pour être bien adoptés.

L’histoire de l’Orphan Train Riders est une histoire très connue aux Etats-Unis.
En effet, mis en place par un pasteur entre 1850 et 1929, le Train des Orphelins avait pour vocation de donner à des familles capables de les nourrir des enfants orphelins, abandonnés ou dont les parents ne pouvaient plus s’occuper d’eux. Ce destin, Jim va le vivre avec son petit frère Joey et sa petite soeur. Sur la route longue de leur trajet, d’autres enfants se grefferont à cet incroyable voyage et notamment Harvey, qui va bouleverser la vie de Jim…
Ces deux tomes du Train des Orphelins, regroupé sous la forme d’un premier cycle (un second existe déjà) met en scène une histoire touchante qui constitue un temps fort de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique. J’ignorais totalement l’existence de cette situation et je suis contente d’avoir pu la découvrir par le biais de cette bande-dessinée. C’est une vraie découverte autant pour moi que pour les protagonistes de cette histoire incroyable vécue par des milliers d’enfants.
Le Train des Orphelins insiste énormément sur l’attachement à la famille pour Jim, ses relations avec son petit frère et sa petite soeur. Grand frère aimant, son histoire sera marquée par une trahison dont l’impact aura encore des conséquences 70 ans plus tard. Le Train des Orphelins est une bande-dessinée émouvante où les enfants semblent livrés à eux-mêmes, face à une situation qui les dépasse. L’image des adultes dans cette bande-dessinée est bien peu glorieuse car ils sont le plus souvent cupides et peu intéressés par le sort des enfants. Mais il faut aussi savoir qu’à cette époque, nous ne vivions pas dans un monde où l’enfant est roi et Le Train des Orphelins le montre bien.
Pour ma part, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt l’histoire de ces enfants auxquels on s’attache vite. On suit l’évolution de leur parcours et chaque tome se centre sur un personnage essentiel de l’histoire : dans le premier Jim, dans le second Harvey…et cela continuera dans le cycle 2. J’ai bien aimé cette volonté des deux auteurs de ne pas faire une bande-dessinée généraliste sur l’Orphans Train Riders, mais plutôt de suivre le parcours de quelques jeunes dans le train et dans leur vie ensuite dans leurs nouvelles familles.
Pour finir, je parlerai des illustrations. Le trait est assez conventionnelles mais elles donnent vie aux personnages. Les couleurs, dans les oranges, marrons et blancs évoquent très rapidement l’époque des années 20. L’ensemble apporte vraiment au scénario un très bon complément et l’émotion passe pour beaucoup au travers de ces images…

Lien pour marque-pages : Permaliens.