Tu ne sais rien de l’amour de Mikaël Ollivier

Age :  15 ans et +
Éditeur :  Thierry Magnier (2016)
230 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Un soir, Nicolas, jeune étudiant en médecine, reçoit un email de sa mère qui l’amène à se rappeler son passé. Il se souvient du couple étonnant qu’il formait depuis l’enfance avec Malina et que tout le monde imaginait déjà comme sa femme. Il se rappelle aussi les secrets qui entourait sa vie : la maladie de son père, les silences de sa mère, sa relation particulière avec Malina…

Tu ne sais rien de l’amour est un roman atypique qui interroge dans toute sa complexité le sentiment amoureux mais c’est aussi un roman qui interpelle. L’étonnante et dérangeante histoire entre Malina et Nicolas met le lecteur dans une position inconfortable et l’ensemble a clairement un côté « glauque » assumé par l’auteur. Ainsi Nicolas et Malina ont toujours été ensemble depuis qu’ils sont bébés, de simples compagnons de jeux ils sont devenus au fil du temps amants, presque poussés par les parents de Nicolas. Ils sont dans les mêmes classes, partagent tout, dorment ensemble et ne se quittent jamais. Leur histoire paraît exclusive et personne n’ose les séparer. Ils ont fini par grandir sous la pression d’être plus tard un couple parfait.  Mais à 16 ans, Nicolas s’interroge. Est-ce qu’il aime vraiment Malina ? Qu’est-ce que l’amour ? le désir ? Peut-on aimer une seule personne dans toute une vie ? Des questions qui vont s’éclairer particulièrement cette année là, alors que la maladie surgit dans la famille et que le garçon découvre les secrets de sa mère.

Si le couple formé par Malina et Nicolas est dérangeant et met mal à l’aise tout au long de la lecture, le lecteur ne peut s’empêcher d’être intrigué par l’histoire singulière de ce couple mais surtout les découvertes de Nicolas, l’année de ses 16 ans. Le cancer de son père et les fiançailles annoncées avec Malina pousse en effet l’adolescent à s’interroger sur sa personnalité, ses désirs et les secrets de famille.

J’ai été charmée par l’écriture de Mikaël Ollivier car c’est selon moi ce qui fait la force de Tu ne sais rien de l’amour. Si l’histoire est aussi intense et si elle nous secoue autant c’est parce qu’on sent dans l’écriture le poids des non-dits de la famille. Le ton est tout en retenu et souvent mélancolique car c’est au travers le regard d’un Nicolas adulte et qui a prit du recul, que nous découvrons les événements de cette année particulière où tout bascule. Les thèmes évoqués sont aussi durs car c’est bien la maladie et le cancer du père qui entraîne tout le reste.

Je reste juste un peu dubitative sur la révélation finale, cet email de la mère qui sert de déclencheur des souvenirs de Nicolas. J’ai trouvé que Mikaël Ollivier en avait peut-être fait un peu trop, qu’on tombait dans le « mélodrame » et que ce n’était finalement pas vraiment nécessaire pour comprendre toute l’histoire.

En quelques mots :

Roman atypique, Tu ne sais rien de l’amour entraîne le lecteur dans l’histoire de Nicolas, un adolescent discret qui sait laisser porter par les choix de ses parents sans jamais dire non. Il vit depuis l’enfance une étonnante et dérangeante histoire d’amour avec Malina, encouragée par ses parents eux-mêmes. Mais l’année de ses 16 ans, tandis que la maladie s’immisce dans la famille, l’adolescent s’interroge.
C’est l’écriture de Mikaël Ollivier qui m’a particulièrement séduite dans Tu ne sais rien de l’amour. Tout en retenue, émouvante et mélancolique, on ressent totalement les émotions de Nicolas. Le couple Malina/Nicolas est dérangeant, frappant mais surtout intriguant. On se laisse prendre par l’histoire et ses rebondissements. C’est un beau roman sur l’amour et la famille qui m’a beaucoup touchée.

Lien pour marque-pages : Permaliens.