Typos, T1 : Fragments de vérité de Pierdomenico Baccalario

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Flammarion jeunesse (2014)
250 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Dans le futur, le monde est gouverné par le mensonge et la corruption. La désinformation et la vérité s’affrontent au travers deux agences : K-Lab, un puissant réseau chargé de duper la réalité au public, et Typos, une petite organisation clandestine qui par son journal est décidée à révéler les scandales.
Dans cette mission, Typos est contacté par un médecin qui leur révèle qu’en Ambilllie, un pays Africain, un massacre est perpétué avec l’argent de l’aide internationale…Pour les membres de Typos, ce scandale humanitaire doit être révélé au grand jour.

La presse, ou plus généralement le monde du journalisme, constitue souvent ce qu’on appelle le quatrième pouvoir car par les informations qu’elle révèle, les scandales qu’elle met dans la lumière, ont fait vaciller les plus grands. Dans le monde de Typos, la presse, le journalisme ont perdu leur indépendance. Ce futur là, corrompu, ultra-sécurisé et ultra-surveillé, décide de ce que le public à le droit de connaître ou de ne pas connaître. K-Lab, est une puissante agence qui se sert de tous les moyens de communication pour faire passer les messages souhaités. En face d’eux, se dresse Typos, une petite organisation composée de quatre jeunes étudiants déterminés à révéler la Vérité et trois adultes qui les aide pour la logistique.
Typos est un roman court et dynamique qui vous plonge dés la première scène dans le vif du sujet. C’est ainsi que nous faisons connaissance avec deux des membres de Typos : Duster et Arlequin, au moment où ils échappent une nouvelle fois à K-Lab qui a trouvé leur imprimerie clandestine. Le rythme de ce roman ne fera ensuite jamais défaut et la lecture se fera d’un trait.
Les personnages de Typos sont encore des héros qu’on a du mal à définir. Ils n’ont pas une personnalité très précise à part quelques traits distinctifs et surtout, pour certains, quelques pouvoirs bien utiles…Ainsi Arlequin est-il capable de savoir lorsqu’une personne lui ment car sa peau réagit aux mensonges. Quant à Morph, une jeune étudiante, est elle capable de modeler son visage comme bon lui semble…Un petit clin d’oeil à X-Men sans doute…
Ce qui est le plus intéressant dans la série Typos, c’est l’idée originale de cette organisation chargée de rétablir par de menus moyens la Vérité. Si l’histoire semble en apparence assez éloignée des séries d’espionnage qui font fureur auprès des adolescents, on en retrouve pourtant tout le sel avec des personnages obligés de s’infiltrer, de jouer des rôles pour réussir leur mission, et un rythme haletant et captivant. L’histoire mise en scène dans cette première mission de Typos, un scandale humanitaire, à quelque chose de déjà vu mais l’auteur parvient à tenir notre attention tout au long des 250 pages.
Un premier tome de Typos qui fut donc sympathique à lire, avec quelques rebondissements surprenants. De jeunes héros qu’on retrouvera avec plaisir pour une deuxième opération de Vérité.

Lien pour marque-pages : Permaliens.