Vol 1618 de Bertrand Puard

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Hachette jeunesse (2014)
220 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :  

Janet, Antoine, Mayer et Emma ne se connaissent pas. Pourtant tous les quatre se retrouvent dans d’étonnantes circonstances à bord d’un avion pour le vol 1618, en direction de San Francisco. Pourquoi sont-ils là ? Qui les pourchassent ?
Au sol, une plus grave question se pose : où est passé le fameux vol 1618 ? Quel est l’enjeu de ce qui ressemble à un détournement ?

Si vous êtes amateurs de romans hautement intenses qui savent faire monter l’adrénaline au bout de quelques pages et rappellent des films d’action comme James Bond, Jason Bourne ou Mission impossible, alors il y a fort à parier que Vol 1618 trouvera en vous un écho.
Bertrand Puard, auteur de la série en 6 tomes Les Effacés, propose un roman dans la même veine avec Vol 1618. Personnellement, je n’ai lu de Les Effacés, que le tome 1. C’était très sympathique, très dynamique et le temps m’a malheureusement manqué pour lire les suivants, que j’aurais sans doute découverts avec plaisir.
Avec Vol 1618, c’était l’occasion de continuer ma découverte de cet auteur. En plus, l’histoire m’intriguait. Imaginez, quatre jeunes gens que rien ne semble relié, soudainement traqués et sauvés par des « amis », embarquent pour San Francisco avant de disparaître en plein vol pendant de longues heures. Mystérieux n’est-ce pas ?
Vol 1618 m’a tenue en haleine et j’ai lu très rapidement ses 240 pages. J’ai eu plaisir à découvrir Janet, Antoine, Mayer et Emma. Pour chaque personnage, Bertrand Puard consacre un unique chapitre. Il nous raconte dedans leur histoire personnelle, leur parcours, leur traque par de mystérieuses berlines noires, leurs (més)aventures jusqu’à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle et enfin leur début de voyage à bord du vol 1618… C’était plutôt bien vu même si j’aurais aimé plus d’interaction ensuite entre chacun d’eux.
Après chaque chapitre sur un personnage, Bertrand Puard suit l’enquête au sol. En effet, les passagers réapparaissent finalement à bord de cars mais personne ne se souvient de rien et  trois passagers ont disparu…
Tout au long de Vol 1618, Bertrand Puard a su faire monter la mayonnaise, le mystère, le suspens. Mais pourquoi sont-ils là ces quatre jeunes ? pourquoi sont-ils traqués ? Qui sont ceux qui les aident ? Le tout m’a plutôt bien emballé et j’ai lu avec avidité Vol 1618 pour obtenir les réponses à toutes ces interrogations.
Malheureusement les révélations finales que j’espéraient n’ont pas été très convaincantes. C’est pour moi le point faible de ce roman haletant : la conclusion n’a pas vraiment été à la hauteur de mes espoirs. Je m’attendais à quelque chose de plus énorme, de plus important, de plus surprenant. Finalement après tout ces mystères, cette tension, ces rebondissements je me suis dis : « c’est tout ! tout ça pour ça ! ». ça m’a un peu refroidie même si la révélation finale sur l’identité de ceux qui les aident était sympathique (mais un peu prévisible…).

En quelques mots :

Après la série Les Effacés, Bertrand Puard ne quitte pas le roman d’action et propose avec Vol 1618 une histoire haletante, riche en rebondissements et surtout très mystérieuse. Le suspens monte au fur et à mesure, tandis que nous découvrons le parcours des quatre héros du livre : Janet, Antoine, Mayer et Emma. Le tout nous tient en haleine. En effet, autant que ceux qui mènent l’enquête sur la disparition de l’avion des écrans radars, on veut comprendre et obtenir la clé du mystère du vol 1618.
L’ensemble est bien ficelé mais la fin m’a un peu déçue. Elle n’était pas à la hauteur de mes espoirs et moins surprenante que je ne l’espérais. Je m’attendais à quelque chose de plus « gros ». J’ai aussi trouvé dommage que Bertrand Puard n’est pas réussi à proposer un roman qui se détache totalement de sa série Les Effacés.

Lien pour marque-pages : Permaliens.