Wild song de Janis Mackay

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Fleurus (2016)
270 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Niilo, treize ans, est un adolescent en colère. Alors qu’il se montre une fois de plus violent, ses parents décident de l’envoyer dans une école spéciale : L’Ecole sauvage. Là, sur cette île perdue en Finlande, Niilo rencontre Haanu, un éducateur différent qui peu à peu l’apprivoise et le force à affronter son histoire personnelle pour permettre à Niilo de retrouver un peu de sérénité.

Mise en scène de la quête d’identité d’un adolescent perdu, violent et en colère, Wild song nous entraîne dans les paysages magnifiques de la Finlande. Dans le contexte particulier de l’île et l’existence étonnante de l’École sauvage où des ados en détresse trouvent une oreille attentive et apprennent à trouver le chemin vers la sérénité, Niilo fait la rencontre avec un éducateur déterminé à l’aider : Haanu. La première partie du roman raconte cette belle rencontre entre l’ado et le jeune adulte. Au fil des jours, ils se découvrent, s’apprivoisent. Ainsi, ax côtés d’Haanu, Niilo apprend à dépasser ses peurs et à trouver un peu de sérénité. Le lien d’amitié qu’il tisse avec Haanu est très touchant. Le lecteur se laisse porter par les échanges d’Haanu et Niilo ainsi que le récit des jours qu’ils passent ensemble.

Wild song est un roman qui raconte aussi le dépassement de soi dans cette quête identitaire qui entraîne Niilo à se couper des autres, à se mettre de plus en plus en danger pour retrouver une forme de sérénité. La deuxième partie du roman est plus « sauvage » encore que la première puisque Niilo se retrouve livré à lui-même sur une autre île, en solitaire. Sur cette île, il va vivre un véritable parcours initiatique, étape obligée pour renouer avec soi-même, avec la vie et être plus apaisé.

Personnellement j’ai particulièrement apprécié la première partie de Wild song dans laquelle Janis Mackay raconte la complicité très forte entre Niilo et Haanu. La seconde partie dans lequel il devient un vrai « enfant sauvage » est intéressante mais m’a moins intéressée, même si l’ambiance, la situation et les péripéties qui accompagnent cette deuxième partie du récit sonnent aussi très justes. J’ai donc préféré le récit de la belle amitié entre Haanu et Niilo.
Les mots, les phrases sont vibrantes et touchantes. On partage totalement la détresse de Niilo et on vit pleinement son parcours difficile et très psychologique vers la recherche de soi. Une envolée sauvage poétique qui fut une belle lecture.

En quelques mots :

Récit initiatique, Wild song met en scène un adolescent perdu, violent et en colère à la recherche de son histoire personnelle. Les décors que l’on devine magnifiques de la froide Finlande accompagnent cette lecture à l’esprit sauvage. La première partie de Wild song s’attache à raconter la complicité touchante entre Niilo et Haanu, son éducateur, avant de nous entraîner, dans un second temps, au coeur d’un récit survivaliste où l’enfant et la nature se confrontent et se rencontrent totalement. L’écriture simple mais sensible de Janis Mackay nous entraîne au cœur des pensées de Niilo et fait vivre au lecteur pleinement son aventure sauvage où la quête identitaire s’effectue difficilement mais est aussi un mal nécessaire pour retrouver un peu de sérénité et renouer avec le monde des vivants…

Lien pour marque-pages : Permaliens.