Cérémonie d’Hiver d’Elise Fontenaille

Age : 12-15 ans
Éditeur: Le Rouergue : doAdo noir (2010)
90 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Eden est une fille solitaire qui aime le grand air et la liberté que lui procure la ville de Vancouver. Elle vit seule avec son Aigle, Sky et aspire à venger sa grand-mère Violett, morte en prison pour avoir manifesté.

Un personnage, un animal inconnu de beaucoup et un roman court qui vaut sa lecture. Cérémonie d’hiver est un récit fort sur la vengeance et sur le prix de la liberté. En mettant en scène une héroïne aux origines indiennes, marquée par son désir de s’envoler loin de la réalité du monde, Elise Fontenaille propose un texte captivant et bouleversant. Le lecteur, plongé dans les pensées et souvenirs d’Eden, sera sensible à sa personnalité, à sa façon d’appréhender le monde et à ça manière de vivre.
Eden livre une part d’elle même, de sa souffrance, de ses rêves dans Cérémonie d’Hiver mais reste tout de même mystérieuse et insaisissable.
Les passages avec son aigle Sky sont fabuleux, exprimant parfaitement le lien entre la jeune fille et l’oiseau, le plus beau lien qui puisse exister à ses yeux : celui de l’homme et de la bête. Dévoué, Sky est un animal tout aussi surprenant que sa maîtresse, remarquablement douée.
J’ai aimé le décor, l’écriture fine et belle d’Elise Fontenaille qui fait vivre les personnages, l’histoire. C’est un texte court mais puissant, sur un fond de neige ensanglantée par une vengeance qui ne semble que méritée.
Elise Fontenaille évoque aussi d’autres réalités, plus véridiques et cruelles encore : la condition des Indiens à Vancouver et dans les réserves, la destruction du paysage, residential schools du siècle dernier…autant d’éléments piochés dans le réel pour construire une histoire fictive. Le personnage de Violett, la grand-mère d’Eden est lui même inspiré d’Harriet Nahanee, une militante indienne de Vancouver, survivante des Residential schools et qui a lutté contre un projet d’autoroute avant de mourir de la tuberculose en prison.
En moins de cent pages, Elise Fontenaille avec Cérémonie d’Hiver propose une réflexion intense sur une diversité de sujets et réhabilite la culture indienne, que j’ai pu un peu mieux découvrir dans ce livre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.