La Nuit des fugitifs de Manon Fargetton

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Rageot : Thriller (2015)
270 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Trois ans se sont écoulés depuis que l’organisation Pro-Eve a failli mettre fin aux jours d’Izia, Morgane, Timothée et Samuel parce qu’ils sont des hybrides. En effet, génétiquement modifiés avec des plantes ou des animaux, les hybrides sont pour certains une menace tandis que pour d’autres ils représentent l’avenir. Une émission de télé-réalité leur est même consacrée depuis que leur existence a été révélée : A la recherche des mutants.
Lorsque le professeur Martin Klein, qui a créé les hybrides et est depuis trois ans  en cavale, décide de révéler qui sont les mécènes de ses recherches scientifiques, Izia, Morgane, Timothée et Samuel, aidés de E-Nathan, vont se retrouver de nouveau au coeur du danger sur le plateau télé d’
A la recherche des mutants

Après le très palpitant et haletant Le Suivant sur la liste, Manon Fargetton était attendue au tournant. La nuit des fugitifs reprend les atouts du premier tome et vient clôturer ce qui semble être un diptyque, avec succès.

La Nuit des fugitifs se déroule trois ans après Le Suivant sur la liste. Izia et Morgane ont changé d’identité, Samuel est devenu la star de l’émission A la recherche des mutants sur la chaîne de télévision Agora, Timothée est aux mains d’un étrange Monsieur, tandis que E-Nathan a réussi à se disperser dans l’ensemble du réseau internet.
Les cinq anciens amis ne se fréquentent plus, mais par la force des choses, tandis que le professeur Klein s’apprête à faire des révélations retentissantes, ils vont se retrouver sur le plateau d‘A la recherche des mutants et être, une fois de plus, confrontés à de nouveaux de dangers.

Manon Fargetton donne très rapidement le rythme de La Nuit des fugitifs. Son histoire alterne les points de vue de chaque héros et ce choix insuffle au récit une vraie dynamique. On ne rate rien de ce qu’il va se passer pendant ces 24 heures digne de la série télévisée du même nom. Tout va très vite et les événements s’enchaînent sans temps mort entre le moment où E-Nathan envoie Izia et Morgane sur le plateau d’A la recherche des mutants –où Timothée et Samuel se trouvent également – et les révélations finales de La Nuit des fugitifs.

Le récit est riche en rebondissements et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Comme pour Le Suivant sur la liste, Manon Fargetton offre une bonne dose d’adrénaline à ses lecteurs : prises d’otages, combats, rencontres explosives, traque dans les couloirs du studio, sauvetage d’hybrides…on peut dire que Manon Fargetton tient le rythme dans ce marathon romanesque.
Elle ne laisse pas non plus de côté sa touche d’humour, les joutes verbales, l’amour entre les protagonistes et les questionnements des héros sur leurs pouvoirs, pour donner quelques bouffés d’air au récit.L’ensemble est très convainquant et prenant, tenant le lecteur en haleine jusqu’aux révélations finales.

En quelques mots :

La Nuit des fugitifs est une lecture efficace et addictive dont l’action se déroule sur un rythme effréné. Peu de temps morts pour cette suite très réussie de Le Suivant sur la liste.
Izia, Morgane, Timothée, Samuel et E-Nathan vont enfin découvrir pour quelle raison ils ont été créés et qui se cache vraiment derrière les recherches scientifiques du professeur Klein.
Mais avant d’accéder à ces révélations, ils seront confrontés à toutes sortes de menaces auxquelles ils devront échapper dans des temps records. Manon Fargetton sait retenir l’attention de ses lecteurs avec une alternance des points de vue judicieuse et une histoire menée tambour-battant.
Un diptyque convainquant et prenant !

Lien pour marque-pages : Permaliens.