Les Autodafeurs, T3 : Nous sommes tous des propagateurs de Marine Carteron

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Rouergue : doAdo (2015)
370 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Auguste et Césarine ont trouvé refuge sur une île avec d’autres membres de la Confrérie. Mais les Autodafeurs n’ont pas dit leur dernier mot. Ils sont en effet, en train de finaliser leur plan pour mettre fin au règne du livre papier et en finir avec la Confrérie…
Auguste et Césarine, aidés par leurs fidèles ou nouveaux amis, vont devoir de nouveau agir sans les adultes pour mettre fin aux velléités des Autodafeurs. En cherchant leur talon d’Achille, les adolescents pourraient bien découvrir un plus grand et important secret…

Il n’aura pas traîné longtemps dans ma pile de livres  à lire ce troisième et dernier ( 🙁 ) tome de Les Autodafeurs. Il faut dire que depuis le début, Marine Carteron nous enchante avec son histoire inclassable. Les attentes sur Nous sommes tous des propagateurs étaient fortes. Comment Marine Carteron allait-elle conclure avec efficacité sa trilogie ? les rebondissements et les révélations seraient-ils à la hauteur ? Les personnages d’Auguste et Césarine parviendraient-ils jusqu’au bout à être attachants ? A toutes ces questions, la réponse est unanime : OUI.

Oui, Nous sommes tous des propagateurs est une fois de plus un roman addictif et prenant qui jusqu’au point final nous tient en haleine ( et même après car l’auteur ne peut s’empêcher de conclure sur une question perturbante…).
Oui, Nous sommes tous des propagateurs est riche en rebondissements : sans rire, vous pensiez qu’Auguste, Césarine, Néné et les autres allaient se tourner les pouces pendant 360 pages ! Certainement pas et ils vont nous faire vivre de multiples péripéties avant d’atteindre leur objectif !
Oui, Nous sommes tous des propagateurs conclue avec des révélations fracassantes, intelligentes et, on peut le dire, vraiment inattendue. Si je m’attendais à ça en commençant le tome 1 de Les Autodafeurs ! Marine Carteron surprend vraiment son lecteur et ça tombe bien, c’est ce qu’il aime !
Oui, Nous sommes tous des propagateurs est à la hauteur ( comment en douter ?). Pas de temps mort, pas de baisse de régime, pas de passages où l’on s’ennuie, dont on ne voit pas l’intérêt. La qualité de l’histoire est à la mesure du tome 1 et du tome 2 de Les Autodafeurs.
Et oui, Nous sommes tous des propagateurs nous séduit toujours et avant tout par ses deux héros. Auguste, notre ado qui se prenait pour un play-boy, a bien évolué au fil de cette aventure tandis que Césarine, égale a elle-même, nous a toujours fait rire de bout en bout, dans chacun des livres, avec ses remarques piquantes et son regard inimitable sur les événements, les personnes. Ce personnage est sans conteste, mon préféré dans Les Autodafeurs!

Marine Carteron a donc récidivé une troisième fois ( mais ne dit-on pas « jamais deux sans trois ») et ce troisième tome de Les Autodafeurs est vraiment excellent.

En quelques mots :

Nous sommes tous des propagateurs offre à Les Autodafeurs un troisième tome plein de surprises et de suspens. Les révélations finales, surprenantes et ingénieuses, nous confortent dans l’idée que Marine Carteron a vraiment su proposer une trilogie de qualité d’un bout à l’autre. C’est à regret qu’on laisse partir Auguste et Césarine, notre duo préféré qui nous a tellement enchanté au fil de cette aventure exceptionnelle et vraiment pas banale. A découvrir en urgence !

Lien pour marque-pages : Permaliens.