Pixel noir de Jeanne-A Debats

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Syros : Soon (2014)
280 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Pixel, un adolescent doué en informatique mais un peu casse-cou, est victime d’un grave accident qui le contraint à une hospitalisation de six mois. Afin que son corps et son cerveau ne cessent pas de fonctionner, il est plonger dans un Virtuel de repos tandis que son corps est aux mains des médecins. Mais au lieu d’un magnifique campus universitaire, Pixel découvre un lieu envahit par la végétation, où l’environnement se dégrade et est aux mains d’un adolescent avide de pouvoir. Le Virtuel de Repos est victime d’un bug qui risque d’entraîner leur vraie mort à tous. Pour Pixel, une seule solution : trouver la backdoor, la porte qui leur permettra d’échapper au monde virtuel et prévenir les informaticiens du bug.

Pixel noir de Jeanne-A Débats imagine un futur où il est possible lors d’une convalescence de se laisser vivre dans un monde virtuel pour ne pas perdre ses fonctions motrices et mentales et éviter ainsi la case rééducation qui suit toujours un coma. Une idée bien vue qui ne m’a pas surprise car je pense qu’un jour, nous pourrons être capable de telles prouesses. Par contre j’espère que les patients ne seront pas confrontés comme Pixel à un magnifique bug, pourtant un problème plus fréquent qu’on ne le croit dans le monde du jeu vidéo.
Pixel noir est un roman de science-fiction dans la plus pure tradition du genre puisqu’on y retrouve la conjugaison des progrès de la médecine avec un univers virtuel digne d’un jeu vidéo, terrain de jeu des héros du roman mais aussi synonyme de menace… Deux thèmes qui ont déjà pu être explorés individuellement ou ensemble dans d’autres romans de science-fiction. Cependant Pixel noir a aussi ses propres singularités comme la quête de la backdoor par Pixel et ses amis Sam et Solfé.
Pixel noir c’est aussi un roman clin d’oeil à Sa Majesté les mouches de William Golding, une référence que Jeanne-A Débats revendique puisqu’elle glisse l’ouvrage dans les affaires de Pixel au moment où il arrive dans l’univers du Virtuel de Repos. En effet, dans le nouvel univers du Virtuel de Repos, celui de l’après bug, le pouvoir est aux mains de Damon, un petit tyran qui profite de la situation pour diriger les autres. Mais Pixel est bien décidé à ne pas se laisser gouverner… ça ne vous rappelle rien deux personnalités avec leurs propre camp qui s’affrontent dans un monde sans adulte et envahi par la végétation ?
Pixel noir est un roman qui se lit plutôt rapidement et avec intérêt. Jeanne-A Debats propose à la fois une découverte du Virtuel de Repos, du bug qui le touche, de l’organisation de Damon… et un récit centré sur la quête de Pixel et ses amis Sam et Solfé : sauver leur vie en dénichant la backdoor. C’est un rythme bien cadencé qui nous tient en haleine tout au long de cette lecture.
On notera toutefois quelques explications autour de l’informatique un peu complexes à comprendre quand on ne s’y connaît pas vraiment. Jeanne-A Debats a aussi voulu traiter de l’homosexualité au travers le personnage de Sam mais j’avoue que je n’ai pas du tout compris ce choix car elle reste très superficielle sur la question et cela n’apporte pas beaucoup à l’histoire en elle-même…Des considérations amoureuses qui m’ont souvent semblé tomber à plat et peu compréhensives aux moments où elles interviennent dans le rythme de l’histoire. C’est le « pixel noir » de ce roman pour moi, même si l’idée, si elle avait été plus explorée et n’arrivait pas comme un cheveu sur la soupe en milieu de récit, aurait pu avoir de l’intérêt pour le roman…là je passe.
En conclusion, Pixel noir est tout de même un thriller SF haletant qui séduira les amateurs de récits où les héros doivent courir après le temps pour survivre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.