Wild Girl d’Audren

Age : 15 ans et +
Éditeur : Albin Michel jeunesse : Litt’ (2015)
330 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Etats-Unis, 1867. Milly Burnett, 19 ans, décide de quitter son Massachusetts natale pour devenir institutrice dans le Montana. Elle entreprend un long voyage de trois mois, vers le Far West. Rêvant de liberté et de bonheur, elle ne tarde pas à retrouver dans son nouveau quotidien à Tolstoy, les travers de la société moderne. Tout ici, est comme à l’Est. Lorsqu’elle accueille dans sa classe Joshua, un garçon de 17 ans rejeté par une partie de la population de Tolstoy, Milly se confronte plus encore que jamais aux conventions puritaines.

Wild Girl d’Audren inaugure la nouvelle collection de romans pour ados d’Albin Michel : Litt’. Ce roman qui mêle le genre historique avec le récit de vie nous entraîne à l’époque de la Conquête de l’Ouest, dans cette période où les femmes aspirent à de nouvelles libertés.
Bien documenté, Wild Girl est un récit fictif qui met en lumière la condition féminine au 19ème siècle, aux Etats-Unis. Milly Burnett incarne ainsi une de ces pionnières quittant l’Est avec soif d’une vie plus libre et moins guidée par les conventions, où tout semble possible. Mais ses espoirs et ses rêves seront vite confrontés à la réalité du quotidien dans le Far West. L’Ouest n’est pas moins régit par des règles et la cohabitation avec les Indiens est source de difficultés insoupçonnées.

Wild Girl raconte avant tout la vie d’une jeune femme en pleine période de Conquête de l’Ouest. Son voyage depuis le Massachusetts, son installation à Tolstoy, sa rencontre avec les autres femmes de la ville, son quotidien d’institutrice et ses premiers émois amoureux. C’est à travers le prisme de cette histoire plutôt « feel good » qu’on découvre aussi les côtés sombres de cette période avec notamment la difficile cohabitation entre les Indiens et les colons, la notion de justice toute relative qui règne dans le Far West et l’intolérance ambiante. Wild Girl se lit surtout comme un plaidoyer intéressant pour la tolérance et le respect de l’autre. C’est aussi un roman assez romantique dans son traitement et il plaira sûrement plus à un public féminin.
Enfin Wild Girl est la mise en écriture d’un long cheminement intérieur. Long et tortueux, ponctué par de multiples rebondissements, ce parcours vers la quête du bonheur s’obtient au prix de quelques espoirs et rêves abandonnées en cours de route. La désillusion est vue comme un passage obligé pour comprendre, grandir et accepter que tout ne puisse pas être tel qu’on le désire.

Cependant, si Wild Girl fut une lecture sympathique, elle fut aussi moins enrichissante que prévue. Le contexte historique est à mon sens sous exploité au profit d’une intrigue un peu trop fleur-bleue à mon goût. Le résumé de l’éditeur m’avait laissé espérer que Joshua serait un Indien, or il n’en est rien. C’est à mon sens un peu dommage car ça aurait sans doute exacerbée la désillusion de Milly dans la vie à laquelle elle aspire à l’Ouest. Finalement, je pense qu’il faut plus considérer Wild Girl comme un roman sur la condition féminine. A ce titre le roman d’Audren tient toutes ses promesses en mettant en scène une jeune femme plein de rêves et très sympathique, qui suscitera chez le lecteur autant d’attachement que celui ressenti par la population. Milly est une jeune fille gentille, pleine de bonté avec un côté romantique touchant, mais peut-être un peu trop parfaite…

En quelques mots :

Prenant pied dans le contexte de la Conquêt de l’Ouest, Wild Girl d’Audren est un roman sur la condition de la femme au 19ème siècle, aux Etats-Unis. Milly Burnett incarne une de ces pionnières en quête de liberté et de renouveau à l’Ouest, mais rapidement confrontée à la réalité du Far West. Roman inscrit plutôt dans une veine romantique, Wild Girl met en scène une héroïne sympathique et touchante, un brin trop parfaite, faisant face à l’intolérance et aux conventions de l’Ouest. Le contexte historique est cependant à mon sens sous exploité au profit d’une histoire très fleur-bleue. Mais le cheminement intérieur de Milly est intéressant tout comme son quotidien à Tolstoy, faisant de Wild Girl une lecture agréable.

Pour marque-pages : Permaliens.