Je ne suis pas un homme, T1 de Usamaru Furaya

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Casterman (2011)
250 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

A 17 ans, il était un lycéen admiré de tous grâce à son altruisme, son humour, son intelligence et sa beauté ensorcelante. A 24 ans, il n’est plus que l’ombre de lui-même, une loque décomposée, malade, désintéressée de tout, au bord du gouffre. Comment Yôzô Oba, un homme qui semblait avoir absolument tout pour lui, a-t-il pu, en seulement quelques années, sombrer totalement au point de devenir une véritable épave ?

Je ne suis pas un homme est l’adaptation en manga d’un classique de la littérature japonaise du XXème siècle : La Déchéance d’un homme de Osamu Dazaï, publié en 1948. Une adaptation néanmoins libre puisque situé dans le monde du XXième siècle.
Pour ma part, je n’ai pas lu le roman donc je ne peux pas comparer. Cependant, j’ai trouvé ce manga vraiment passionnant et intéressant. Dans le manga, un mangaka – Usamaru Furaya lui-même- est à la recherche d’une nouvelle idée, il tombe alors sur le site web autobiographique de Yôzô Oba et commence à lire son histoire. C’est cette histoire que le lecteur découvre. On y voit le Yôzô Oba de 17 ans en pleine puissance : richesse, intelligence, humour, amour… puis les failles du personnage se dévoile au fil des chapitres. Lui qui se sent un peu au-dessus des autres aura au fur et à mesure une déchéance très forte à affronter… Voir l’évolution de ce personnage est vraiment captivant.
Yôzô Oba n’est pas un personnage très attachant mais on éprouve tout de même pour lui de plus en plus de pitié et de compassion car les mauvaises nouvelles arrivent de plus en plus vite lorsque son père décide de lui couper les vivres…
Je me suis vraiment laissée emporter par ce manga qui adapte avec originalité le roman d’Osamu Dazaï par ce procédé de mise en abyme d’Usamaru Furaya lui même et l’idée du blog. J’ai lu ce premier tome de Je ne suis pas un homme d’une traite et j’ai déjà hâte de plonger dans le second et dernier volume. Je ne suis pas un homme met en scène avec brio la condition humaine, sans artifice, juste dans son humanité même. Pour ce qui est de l’ambiance, elle est très sombre, voire parfois malsaine, à l’image de la réelle personnalité de Yôzô Oba…De ce fait, Je ne suis pas un homme est un manga à la fois très immersif et dérangeant dans lequel on plonge dans l’intimité d’un jeune homme qui va tout perdre, jusqu’à son humanité…

Lien pour marque-pages : Permaliens.